RECHERCHE :
   
BIENVENUE AU CHEFRESNE!
S'installer au Chefresne :
- habitants
- artisans
- entreprises
DEMARCHES ADMINISTRATIVES
GALERIE PHOTOS
webencheres.com
Edito d’Avril 2005
OUI... MAIS NON

La réponse est tellement évidente que l’on cherche midi à 14 heures... Le dimanche 29 mai les Français sont appelés à répondre à une question simple : "êtes-vous pour ou contre une constitution européenne ?". Elle remplacerait les textes actuels conçus pour une Europe à six, dont l’objectif était le seul marché commun. L’Europe à 25 a d’autres objectifs : social, sécurité commune, politique extérieure, défense, monétaire, environnement, etc.

La Constitution c’est la règle du jeu pour une vraie démocratie européenne, ce n’est pas la définition d’une politique qui sera décidée par les gouvernements que nous élirons demain.

On peut trouver mille raisons de dire non en ne répondant pas à la question posée. Peut-on dire non à la paix, à l’impossibilité d’instaurer une dictature dans l’un de nos 25 pays...

Nous rendons coupable l’Europe de nos propres erreurs, de notre impossibilité nationale à réformer, de notre conservatisme, de notre responsabilité à dépenser plus que nous gagnons. Coupable l’Europe de notre politique agricole ? Choisie par nos gouvernements et notre lobby agricole, n’oublions pas que les agriculteurs français sont les principaux bénéficiaires des subventions européennes que nous avons destinées en priorité à l’agriculture intensive, exit l’agriculture familiale.

Une constitution pour une économie de marché dit-on ! Les communistes chinois y adhérent, les 3/4 du monde vivent dans la pauvreté et rêvent d’emploi, de pouvoir d’achat, à nous Européens d’être vigilants en choisissant des politiques qui soient également sociales. La compétition, dans un contexte mondialisé, nous impose d’appartenir à une entité qui fasse jeu égal avec les USA, la Chine, l’Inde, le Brésil, etc. Cette entité, c’est l’Europe. Les délocalisations sont le fruit d’un manque d’organisation sociale, de constitution européenne.

On a souvent reproché, à juste titre, à l’Europe de se faire sans le peuple, voilà enfin l’occasion que les Européens fassent l’Europe.

Ne gâchons pas cette chance. VOTONS !

PDF - 927 ko
Texte de la Consitution
Envoyer a un ami    Imprimer la page    Haut de page