RECHERCHE :
   
BIENVENUE AU CHEFRESNE!
S'installer au Chefresne :
- habitants
- artisans
- entreprises
DEMARCHES ADMINISTRATIVES
GALERIE PHOTOS
webencheres.com
Edito de Août 2005
Attentats et faim dans le monde !

Les séries d’attentats en Grande Bretagne, Egypte, Turquie, etc. doivent nous interpeller. Pourquoi ?

Si rien n’excuse des actes aussi horribles ; continuer à ignorer les raisons qui conduisent à cette haine serait coupable :
 nous consommons sans hésiter les ressources de notre planète, même au détriment de nos enfants
 nous imposons au monde notre course au profit, même au mépris de notre santé
 nous pratiquons un égoïsme total vis-à-vis des populations pauvres de la terre

Si les richesses ne vont pas vers les pauvres, les pauvres iront vers les richesse dit Alfred Sauvy (démographe) : 120 millions de migrants en 1990, 170 millions en 2000...

Entre 75 et 80% des habitants de la planète, appelés le tiers-monde mais ils sont en fait les ¾ du monde, vivent dans le sous-développement, la soif, la faim, la guerre, les épidémies (paludisme, sida...).

La récente réunion du G8 a fixé de nouveaux objectifs d’une totale hypocrisie : augmenter l’aide au développement ; soit augmenter la corruption pour réduire la pauvreté d’ici 2015... Remplir une bouteille trouée plutôt que de changer les structures, modifier notre fonctionnement égoïste et hypocrite qui conduit à tant de haine.

Au marché de Dakar les fruits et légumes français subventionnés sont 40% meilleur marché que les produits sénégalais ; le coton américain subventionné anéantit les productions de coton du Mali et du Burkina, etc. Plutôt que de donner plus, il faudrait voler moins dit Jean Ziegler (rapporteur des Nations Unies pour le droit à l’alimentation).

Personne ne discute la nécessité de l’humanitaire qu’il faut augmenter mais, il est illusoire de croire à une diminution de la pauvreté, donc du terrorisme, sans un changement profond de notre fonctionnement. Nous ne pouvons nous enrichir en écrasant économiquement les ¾ du monde.

Ce ne sont pas les Mirages qui passent presque chaque jour sur Le Chefresne dans un fracas assourdissant et dont chaque sortie coûte le salaire annuel d’une institutrice qui arrêteront le terrorisme. Certains de nos jeunes souffrent du chômage, de la drogue, des accidents de la route, mais ils sont l’avenir, une source d’énergie indéniable. A quand un service social de nos jeunes au service des pays pauvres ? La fierté de participer à la construction d’un monde meilleur viendra balayer bien des tourments liés à l’ennui et pourrais éviter des attitudes extrémistes et kamikazes.

Jean-Claude BOSSARD, Maire

Envoyer a un ami    Imprimer la page    Haut de page