RECHERCHE :
   
BIENVENUE AU CHEFRESNE!
S'installer au Chefresne :
- habitants
- artisans
- entreprises
DEMARCHES ADMINISTRATIVES
GALERIE PHOTOS
webencheres.com
Edito d’août 2006
Lettre ouverte

C’est avec stupéfaction que je lis vos accusations concernant les faucheurs volontaires de culture OGM en plein champs avec ce titre : "Sortons de l’impasse !". Vos cultures OGM sont au service des besoins de l’humanité, des agriculteurs et des consommateurs ou des actionnaires de vos lobbys ? Votre campagne de propagande et de dénonciation du terrorisme... me fait penser au gouvernement de Vichy traitant les résistants de terroristes !

Le projet de loi sur les OGM, adoptés au Sénat n’a toujours pas été présenté à l’assemblée. Non seulement la loi tarde à être votée, mais elle est vidée de sa substance. Le texte européen prévoit un protocole rigoureux d’évaluation dont les résultats doivent être transmis aux décideurs que le projet de loi se contente de renvoyer à un décret d’application... dont on sait bien qu’il ne sera jamais promulgué ! Résultat, on obtient en France, une autorisation sans la moindre étude de risques. Comme cela c’est effectivement produit en mai dernier, 17 autorisations pour vos programmes de culture OGM en plein champ, dont l’une d’elles est rigoureusement identiques à celle délivrée par le gouvernement en 2005 et annulée par le Tribunal Administratif de Clermont Ferrand. Voilà ce qui s’appelle le mépris de la chose jugée.

80% des Français hostiles aux OGM seraient dites-vous des terroristes, des vandales, des dictateurs de l’obscurantisme, des hystériques destructeurs, etc.

Hier les hormones de croissance, les farines animales, aujourd’hui les OGM. Les actionnaires de vos sociétés prouvent chaque jour un peu plus leur attachement à l’humanité...

A l’image d’un Zizou donnant un coup de tête contre le racisme, il y a des faucheurs volontaires contre la dictature de l’argent, et je le déplore, des actes terroristes contre l’égoïsme occidental qui laisse mourir de faim des enfants africains...

La résistance de l’économie écologique et de développement durable face à la dictature des lobbys qui condamnent la biodiversité et les humains pour satisfaire leur capital n’est pas une impasse mais une sortie de secours de la démocratie.

Jean-Claude BOSSARD, Maire.

Voici le courrier reçu en Mairie.

JPEG - 491.7 ko
Lettre - page 1
JPEG - 549.7 ko
Lettre - page 2
JPEG - 306.2 ko
Lettre - page 3
Envoyer a un ami    Imprimer la page    Haut de page