RECHERCHE :
   
BIENVENUE AU CHEFRESNE!
S'installer au Chefresne :
- habitants
- artisans
- entreprises
DEMARCHES ADMINISTRATIVES
GALERIE PHOTOS
webencheres.com
Edito de Décembre 2006
Responsabilité politique des élus et... des électeurs !

Le social et l’économique n’ont de sens que dans le respect de l’environnement. Avec une empreinte écologique de 2,8*, notre pays sacrifie son avenir ! L’écologie n’est pas un "truc" de marginal ou d’éco-idéaliste, mais une nécessité pour notre survie, nous n’avons plus le choix... "La maison brûle". Le diagnostic de la communauté scientifique est clair : elle dénonce la situation environnementale désastreuse de la terre et le massacre du vivant : IL FAUT AGIR !

A la veille d’une échéance électorale importante, jamais la responsabilité n’a été aussi grande pour un choix qui engage la survie de notre humanité. L’économie écologique et responsable est une chance à saisir pour notre pays, elle génère une qualité de vie, de l’emploi et de la sécurité. Le terrorisme quant à lui est lié à la pauvreté qui elle-même est la conséquence de notre système économique... ALORS REVEILLONS-NOUS !

Chaque élu à son niveau doit ou devra assumer cette responsabilité et en rendre compte à nos enfants... Maire d’une petite commune de 300 habitants, je mesure chaque jour la difficulté mais aussi la chance d’assumer ce que je considère comme un devoir : inscrire chaque décision dans une démarche de développement durable : contrat d’électricité 100% énergie renouvelable, arrêté non-OGM, suppression du désherbage chimique, délibération contre l’EPR, chantier humanitaire au Togo, etc.

L’écologie n’est ni de droite ni de gauche, elle est une condition indispensable à notre survie... Chacun de nous doit AGIR et VOTER en conséquence. "Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, tu t’apercevras que l’argent ne se mange pas" (proverbe indien).

Jean-Claude BOSSARD, Maire.

* C’est la pression qu’exerce l’homme sur la nature. En clair si tous les habitants de la terre consommaient comme tous les Français... il nous faudrait 3 planètes !

Article paru dans "L’Argiope n° 53" (bulletin trimestriel de l’association Manche Nature)

Envoyer a un ami    Imprimer la page    Haut de page