RECHERCHE :
   
BIENVENUE AU CHEFRESNE!
S'installer au Chefresne :
- habitants
- artisans
- entreprises
DEMARCHES ADMINISTRATIVES
GALERIE PHOTOS
webencheres.com
Edito de mars 2011
Pourquoi pas une commune canton de Percy ?

1) Constat :
- Les communes ont de moins en moins de moyens pour résoudre des problèmes de plus en plus coûteux (voiries, patrimoine) mais aussi pour répondre aux normes toujours plus nombreuses (assainissement, accès handicapés, sécurité etc...). Ce qui décourage de plus en plus nos conseillers municipaux !
- Les communautés de communes fonctionnent mal parce que les élus y viennent uniquement pour défendre les intérêts uniques de leur propre commune (ex : la compétence scolaire qui vient d’être refusée, la ZDE éolien refusée à l’échelle communautaire etc...). On veut bien partager seulement ce qui coûte de l’argent ! L’esprit de clocher empêche une vraie dynamique communautaire.
- La réforme des collectivités est une bonne idée si réellement elle permet des économies de fonctionnement. Or les décideurs n’ont pas eu le courage politique d’assumer cette idée. Leur place d’élu les préoccupe plus que l’intérêt général. Alors, cette réforme en l’état, maintient le fameux millefeuille tant de fois dénoncé.
- Faire des économies : l’état français avec un déficit record de 1700 milliards d’euros doit logiquement faire des économies pour ne pas risquer la faillite. Mais certainement pas sur l’éducation nationale (investissement pour l’avenir), les services publics ou sur la santé. A l’évidence ces économies sont possibles sur d’autres postes comme l’armée et sa force de frappe, où le fonctionnement de l’état et de nos collectivités etc...

2) Pourquoi cette commune canton de Percy : + d’efficacité + de cohérence + d’économies + de dotations = moins d’impôts
- Mieux défendre notre territoire dans l’intérêt des habitants en ayant plus de poids face à l’administration, plus de moyens et de cohérence territoriale.
- D’énormes économies d’échelles pour le fonctionnement : moins d’indemnités d’élus, moins de coût de secrétariat, moins de mairies à entretenir et à chauffer, le personnel et matériel communal pour tout le territoire...
- Une dotation de l’état augmentée de façon conséquente.
- Les communes nouvelles bénéficient du remboursement de FCTVA l’année même de la réalisation des dépenses d’investissement.

3) Comment cela fonctionne :
- Avec une gouvernance simplifiée : 1 seul conseil municipal pour le canton, avec des élus qui représentent chaque commune représentée sous la forme de commune déléguée.
- Toutes les compétences sont exercées, du social à la voirie en passant par le scolaire !

4) Comment cela se décide : Par le vote favorable des 2/3 des communes de la communauté de communes Par référendum de la population : acceptation par la majorité des votants qui doivent représenter au moins 25% des inscrits et une participation au scrutin supérieure à la moitié des électeurs inscrits .

5) Par rapport à la réforme des Collectivités : La création d’une commune nouvelle n’empêche pas « le mariage » avec une autre communauté, au contraire il accentue cette obligation... Mais croire que notre communauté de 5250 habitants peut s’affranchir de cette obligation est utopique. En revanche il évitera aux petites communes d’être noyées dans une grande structure (communauté agrandie ou communauté d’agglo). Toujours pour aller vers une diminution des coûts de fonctionnement, l’idéal serait d’aller ensuite vers une communauté d’agglo St Loise qui concrétise les projets en cours du « pays St Loi s » (parcs du Fleurion, Marigny, La Colombe) et qui préserve l’emploi existant mais qui évite l’usine à gaz : AGGLO 21, rêves du passé d’une croissance des années 80 complètement utopique aujourd’hui...

Jean-Claude BOSSARD, Maire.

Pour réagir à l’édito, cliquez ici

Envoyer a un ami    Imprimer la page    Haut de page