RECHERCHE :
   
BIENVENUE AU CHEFRESNE!
S'installer au Chefresne :
- habitants
- artisans
- entreprises
DEMARCHES ADMINISTRATIVES
GALERIE PHOTOS
webencheres.com
Edito de juin 2011
Inauguration œcuménique, le père Porée et le pasteur Thomas réunis aux temples protestants du Chefresne

Cette inauguration œcuménique de la restauration de l’église et des temples est la conclusion d’un long travail accompli par la commune depuis 2001. Œcuménique, pour le rapprochement de nos églises bien sûr, mais aussi pour la tolérance de nos idées et de nos valeurs, aujourd’hui.

Le passé a un avenir !

Ces 2 chantiers de notre patrimoine cultuel s’inscrivent dans une démarche, une cohérence, plus globale de notre politique communale, dite « Agenda 21 » en clair : « agir local, penser global ».

Notons que cette démarche initiée il y a 20 ans au sommet de la terre à Rio, est mise en pratique à plus de 80% des communes dans certains pays, elle est, hélas, pratiquement marginale en France ! La question n’est pas de devenir écolo mais de remettre l’homme et l’intérêt général au cœur des priorités. Je ne développerai pas, ici, toutes les actions que le conseil municipal a eu le courage d’entreprendre depuis 2001, elles sont présentées dans la plaquette que vous avez reçu ou qui est à votre disposition. Mais je voudrais saluer et remercier tous mes conseillers municipaux d’avoir eu ce courage d’agir concrètement pour un développement soutenable.

Chaque chantier entrepris a généré de grandes rencontres qui ont quelquefois débouché sur la création d’associations, 2 exemples : avec Jacky Brionne l’association du Patrimoine en Val de Sienne, avec Gérard Dieudonné l’association d’élus EDDEN. L’action ou la restauration ne s’arrêtaient pas au terrain... A d’autres moments, c’est un problème qui a suscité les rencontres ou la création d’un collectif d’élus, la lutte contre les OGM avec François Dufour et ce projet THT sur nos communes qui est vécu par nous, au Chefresne, comme un sacrifice de notre territoire. Nous voulons encore croire que la santé, la justice et la démocratie seront au dessus des intérêts commerciaux, que l’alerte Fukushima sera entendue... Préparer l’avenir au Chefresne c’est aussi réaliser un éco-lotissement et un assainissement collectif naturel, c’est le chantier qui s’ouvre devant nous, les études sont en cours. C’est encore réaliser un atlas communal de la biodiversité avec le CPIE du Cotentin.

Revenons à la Restauration des temples Protestants

De l’achat du site protestant en 2002 à ce jour, la conduite de cette restauration ne fut pas toujours un long fleuve tranquille... Mais l’essentiel restera le sauvetage de ce patrimoine unique dans notre région et en milieu rural, ainsi que la valorisation de l’histoire de ce passé protestant de notre commune.

Ce sauvetage a été possible grâce à divers concours financiers pour le grand temple :

région avec le 1% paysage 42 156 €
Département de la Manche avec le syndicat mixte Val de Vire 18 415 €
Communauté de communes de Percy 15 000 €
Fondation du Patrimoine avec l’association du Patrimoine en Val de Sienne 6 422 €
Don de la SPPEF 2 000 €
la commune du Chefresne 25 746 €
TOTAL 109 739 €

- à l’architecte du patrimoine qui a dirigé ce chantier grand temple est M. Yves Lecoq de Dinard
- à l’entreprise Bodin de Montebourg qui a assuré ces travaux de cristallisation (1an)

Pour le petit temple, le concours financier :

ministère de la culture DRAC 22 047 €
Département (FDT et MH) 50 091 €
Fondation du patrimoine don Hans Guggenbuhl 20 000 €
Commune Chefresne avec 2ème partie du don Guggenbuhl 43 724 €
participation restauration mobilier 2 019 €
TOTAL 137 881€

Soit 247 620€ au total des 2 restaurations des temples

Les architectes du patrimoine qui ont dirigé ces travaux sont Mme Baizeau et M. Pacault de Rennes. Et nous remercions les entreprises :
- Bodin de Montebourg pour la maçonnerie
- Aubert Labansat de Coutances pour la menuiserie et charpente
- Gaubert de Tinchebray pour la couverture.
- Walter Simon de Coulvain pour la restauration du mobilier

Je voudrais aussi souligner que le sauvetage de ce site est le résultat du travail d’un homme passionné et passionnant, son action fut déterminante pour la réussite de ce projet. Permettez-moi de lui rendre hommage, pour tout le travail qu’il accomplit chaque jour, ici et là, pour faire connaître et, sauver notre patrimoine en Val de Sienne.

Si je devais retenir 1 seule chose de ce grand chantier, c’est bien la rencontre avec cet homme au service de notre patrimoine, son courage, sa tolérance et son abnégation au service d’une juste cause. Un grand merci à Jacky et à son association. Je vous demande d’applaudir chaleureusement M. Jacky Brionne

La restauration de notre patrimoine protestant n’est qu’une étape, il faut maintenant qu’il continue de vivre de façon cultuelle mais aussi culturelle et touristique.

Le travail continue ! Le père Porée et le pasteur Thomas

Restauration du toit de l’église

Cette restauration est, je pense, assez symbolique de la logique de cohérence de notre démarche développement durable. A l’origine du projet, 2 soucis : l’état de la charpente, du toit de l’église et le PAP concernant la THT. La sécurité de notre église nécessitait de restaurer la charpente du toit en très mauvais état et, en conscience et par cohérence, la commune ne pouvait accepter les 197 000 € du PAP, pour devenir complice d’un projet THT dont nous contestons l’intérêt général. Tout comme nous récusons la fourniture d’électricité nucléaire, grâce au contrat ENERCOOP fournisseur d’électricité uniquement 100% renouvelable.

Nous avons donc imaginé ce projet de production photovoltaïque des toits de l’église et de la salle polyvalente. Ce projet, validé par notre population au sein du comité de village, par M. le curé et le conseil municipal à l’unanimité, a permis de réaliser la restauration de la charpente et de la couverture du toit de l’église sans que cela coûte 1 seul centime au budget communal. La vente d’électricité rapportera 195 000€ à la commune en 20 ans. Beaucoup plus si le soleil continue de briller aussi abondamment sur le Chefresne... La région Basse Normandie a subventionné ce projet de 15 000€.

Sauver notre patrimoine en le respectant, en produisant des énergies renouvelables, en économisant les finances de la commune, en respectant notre cohérence voilà le défi auquel ce projet répond. Cette restauration à été réalisée grâce aux artisans de l’entreprise Voltaya d’Avranches pour l’installation photovoltaïque, Lelong charpentes couvertures de la Haye Pesnel pour la charpente, couverture et Bodin de Montebourg pour la maçonnerie.

Pour conclure

Le patrimoine historique et naturel est le bien commun de tous, il constitue une source de l’identité régionale et communale. Sa préservation est un investissement sur notre avenir. A l’heure de la réforme des collectivités beaucoup de questions se posent mais l’essentiel n’est-il pas pour nous élus, de répondre à cette question : comment servir l’intérêt général et préserver l’avenir de nos enfants dans un environnement sain et équilibré. « Ne pas sacrifier l’avenir au présent ! » disait Pierre Mendes-France

Merci à tous !

Jean-Claude BOSSARD, Maire.

Pour réagir à l’édito, cliquez ici

Envoyer a un ami    Imprimer la page    Haut de page