RECHERCHE :
   
BIENVENUE AU CHEFRESNE!
S'installer au Chefresne :
- habitants
- artisans
- entreprises
DEMARCHES ADMINISTRATIVES
GALERIE PHOTOS
webencheres.com
Edito de juin 2012
JPEG - 19.1 ko

Démocratie bafouée.

Fusillé pour l’exemple...

FIN !

Élu depuis 2001, je n’ai eu de cesse de travailler avec l’équipe municipale pour l’intérêt général, la protection des habitants et l’amélioration de notre qualité de vie, en menant une politique de développement durable au Chefresne. De nombreux projets ont ainsi abouti dans le cadre de notre « agenda 21 » et la démocratie participative est devenue une réalité avec les « comités de village ». Nous avons aussi, à notre modeste niveau, lutté contre la dictature financière des lobbies Monsanto, Areva, RTE, etc. Défendus par la pensée unique des partis politiques de droite comme de gauche. Nous avons résisté, là aussi, avec nos petits moyens, à la corruption de ces lobbies, aux intimidations des forces de gendarmerie présentes jours et nuits au Chefresne depuis le mois de mars pour défendre le dieu RTE et ses entreprises luxembourgeoises. Nous nous sommes indignés des violences gratuites de ces forces de police, des arrestations arbitraires et politiques, des mensonges de l’administration, du mépris des élus qui ne doivent être que des pantins au service des lobbies et non de l’intérêt général, d’une justice à 2 vitesses, l’une pour l’argent, l’autre pour le simple citoyen...

Mon arrestation ressemblait à un vrai sketch tant elle n’avait aucune motivation. 12 h de garde à vue pour avoir défendu, ceint de mon écharpe, l’arrêté municipal, valide, de protection de la santé de nos habitants en demandant que la THT passe à 500 m des maisons et 300 m des bâtiments d’élevage. Tout le monde se souvient des manifestations d’agriculteurs de 2009, 400 000 € de dégâts à Saint-Lô (rond point neuf de la maison du département brûlé, enseignes lumineuses brisées, grilles de la préfectures défoncées, etc,) ; sanction : 0 garde à vue et médaille du mérite agricole pour certains d’entre eux... Dans ce monde d’hypocrisie, nous avons osé dénoncer cette corruption et ce système pervers qui ne profitent qu’aux actionnaires et sacrifient les habitants de nos territoires. Notre démocratie est gangrenée par ce mal qui la ronge. Les lois, même constitutionnelles, ignorées, dérogations en série pour la mafia des lobbies et avec la bénédiction des politiques de la pensée unique. Chut ! Fallait pas le dire...

Depuis 2001, nous avons aidé des petits africains sous-alimentés au TOGO, plus de 30 000 € investis pour la création de poulaillers, nous avons aussi supprimé totalement les pesticides et l’électricité nucléaire dans notre consommation communale. Restauré les temples Protestants, maintenant inscrits aux monuments historiques, mais aussi l’église Catholique en installant une production électrique photovoltaïque ; réalisé un document d’urbanisme, un site internet et lancé un projet éco-hameau ; réhabilité nos résistants Maupas et Gautier, etc. Tout cela grâce au travail d’équipe et au courage des 2 équipes municipales qui ont travaillé avec moi depuis 2001. Je salue leur soutien sans failles et leur adresse un merci chaleureux ! Nous avons eut tort d’avoir raison trop tôt ! En France, à l’image du Concorde, on décide de changer et d’arrêter seulement quand la catastrophe arrive. Pourtant, le rôle de l’élu n’est-il pas de prévoir et d’anticiper l’avenir, d’arbitrer entre l’intérêt général et l’intérêt économique des lobbies ?

Pour conclure voici 4 messages, parmi la centaine reçue, après les événements répressifs de la semaine et qui relatent le sentiment général :

1) « En ma qualité de maire d’une petite commune rurale de la Manche et ancien commandant de brigade de Gendarmerie ayant connu le grand chantier de la Hague de 1980 à 1987, je vous apporte mon soutien et salue votre courage. Je déplore les images vues à la télévision qui ne rehaussent pas le prestige des forces de l’Ordre. À la Hague, la loi était aussi bafouée et dénoncée mais ma mission quotidienne était d’engager un dialogue avec tous les citoyens et de les respecter, puis de rendre compte aux autorités. Un maire, muni de son écharpe, ayant été bousculé et mis en garde à vue est inadmissible et indigne. »

2) « Je te renouvelle mon soutien total. Tu es un exemple d’élu normal ,complètement en phase avec l’idée que je me faisais d’une démocratie (NORMALE). J’ai très mal vécu ce week-end ! Il me parait important que ton conseil municipal appelle au secours le garant des institutions qu’est le chef de l’État. Au mieux, après le comportement typiquement Manchois des représentants de l’état, que tu sois reçu par le ministre de l’intérieur. Le changement est aussi attendu dans le département poubelle qu’est devenu la Manche. (Avec la complicité politique des élus de tous bords). Honte aux receleurs de dictatures nucléocrates. »

François Dufour, Vice-Président de la Région Basse-Normandie

3) J’apprends ta scandaleuse mise en garde à vue ! Je soutiens ton combat et celui de ton conseil municipal pour épargner aux habitants du Chefresne les retombées mortifères. Avec mon meilleur souvenir de ta belle commune et tout mon soutien.

Hélène Flautre, Députée européenne

4) « Nous pensons très fort à toi depuis tout le début de la semaine et nous te trouvons très courageux d’avoir milité pour les autres et pour la bonne cause ! Nous espérons que tu pourras à nouveau t’exprimer librement et mains déliées. Merci et bravo pour tout ce que tu as fait. »

Le message de mon arrestation est clair : En France, pays de la pensée unique, un maire doit se taire, prendre l’argent, fermer les yeux et être le complice de la politique de l’autruche. Tout cela avec l’agrément de tous les politiques, de droite comme de gauche.

Être responsable c’est essayer de voir la vérité et l’assumer !

L’homme n’est pas une marchandise et la planète un hyper marché !

La lutte pour le respect de la démocratie se poursuit.

Cette aventure se termine mais la vie continue,

Merci à tous !

Jean-Claude BOSSARD

 

Envoyer a un ami    Imprimer la page    Haut de page